Retour
Référence bibliographique sélectionnée X Robert H Lucas, Mediaeval French translations of the Latin classics to 1500, Speculum, 45, 1970 : p. 225-253 | 
+ -Référence
Robert H Lucas, Mediaeval French translations of the Latin classics to 1500, Speculum, 45, 1970 : p. 225-253
+ -Sujets traités
38 œuvres traitées
> Jean de Meun | Consolation de Philosophie | Helas je qui jadis fis jolives chansonetes
p. 230
> Nicolas de Gonesse | Valère Maxime, Facta et dicta memorabilia (traduction des 2 derniers livres) | Le Ve chapitre qui est diz repulses. Aprés ce que Valerius ou chapitre precedent a parlé des fais soubtis en armes appellés stratagemes en ce chapitre present il parle des repulsions et des reboutés des honneurs...
p. 247-248
> Niccolò da Verona | Pharsale | Cil qu veult a bonte e a honour atandre Si deit qe ie dirai bien oir a porprandre
> Octovien de Saint-Gelais | Héroïdes | Toute tres humble recommandation presupposee voire telle comme par droit appartient
La traduction anonyme mentionnée par Lucas (Paris, BNF, fr. 20018) est en réalité une traduction d'Octovien de Saint-Gelais (p. 244).
> Anonyme | Ovide moralisé | Se l'escriture ne me ment / Tout est pour nostre enseignement
> Clerc anonyme de l'entourage de René d'Anjou | Ovide moralisé | Selon que dit monseigneur saint pol
> Renaut de Louhans | Roman de fortune et de félicité | Fortune mere de tristesse / De douleur et d'affliction
> Robert Gaguin | Guerre des Gaules | Orace le poete dit que savoir faire chose plaisante
catalogue des manuscrits et des incunables p. 235
> Anonyme | Boece de confort | Je qui sueil dicter et escripre / Les livres de haulte matire
pp. 230-1
> Vasque de Lucène | Livre des faits du grand Alexandre | Regardans les discors et infelicitez des seignouries et royaumes et veullant monstrer que en leur maleurtez a tort s'excusent
pp. 225-253
> Jean de Thys | Consolation de Philosophie | Silgibertus uns clers molt sages / Recorde d'une gens sauvages
p. 233
> Dominicain anonyme | Consolation de Philosophie | Carmina qui quondam C'est le premier mectre
pp. 232-3
> Anonyme | Consolation de Philosophie | Cum je meesmes taisant reconteue ensemble moi tens pleins
> Anonyme | Consolation de Philosophie | He jou qui jadis fis biaus ditiers quant mes estudes florissoient
> Pierre de Paris | Consolation de Philosophie | Je boece qui ay fait ancienement les dities
> Bonaventure de Demena | Consolation de Philosophie | L'umaine generacions et les genz de cist monde
p. 233
> Pierre Bersuire | Décades | A prince de tres souverayne excellence Jehan roy de france par grace divine frere pierre berceure prieur a present de saint eloy de paris
p. 240
> Simon de Hesdin | Faits et dits mémorables | Maiores status solennesque etc. Cy commence Valerius son livre qui est divisez communement
p. 247-248
> Jean de Rovroy | Stratagèmes | A tres christian, tres hault et tres puissant prince, Charles septiesme
pp. 238-9
> Anonyme | Proverbes de Sénèque | Seneke son maistre fist il aussi morir a poi d'ochoison, car il le vit un jour devant lui
> Georges de Halluin | Vie de Jules César | Julius César ayant l'eage de XVI ans...
pp. 155-162
> Jean d'Antioche | Rhétorique | Tout bien tres bon et toute grace parfaite s'envient dou souverain pere de clartez
p. 237
> Jean Duchesne (fin 15e s.) | La guerre des Gaules | Diverses oppinions furent jadis entre les anchiens pour effonser et droitturierement confermer par quelz meurs vertus...
pp. 225-53
> Laurent de Premierfait | Livre de vraie amitié | Caius Faminus et Quintus Mutius ambedeux nobles hommes romains
pp. 235-6
> Jofroi de Waterford | Histoire des Romains | L'empire romain tant eret petiz a comencement que a painnes nus autres n'eret si petis et tant crut que nulle memoire d'omme ne puet recorder que en tout le mont n'avoit empire si large
p. 238
> Octovien de Saint-Gelais | Enéide | à compléter
p. 250
> Jean de Vignay | Art de chevalerie (Epitoma rei militaris de Végèce) | Es anciens tens fu costume les estudes des bones ars metre en letres et ce qui estoit i ramené ou livre offrir au prince
p. 249
> Philippe de Vitry | Chapel des trois fleurs de lis | Par maniere d'esbatement / A esté fait nouvelement / Le Chapel des .iii. fleurs de lis
p. 250
> Maître Richard | Art de chevalerie | Isci comence Vegece sun livre e dit ki les Romeyns conquirent tot le munde e totes les terres solement par usage de armes
p. 250
> Anonyme | Art de chevalerie | L’en ne voit que pour nulle autre cause le peuple de Romme soubzmeist a sa seigneurie
p. 250
> Jean de Meun | Art de chevalerie | Nous ne veons pas que li pueples des Romains ait vaincu et mis au desouz toutes les terres du monde par nule autre chose fors que par la hantance des armes
p. 248-249
> Jean Priorat | Art de chevalerie | Li premiers livres nos ensoingne / Vegeces Flaives le tesmoingne
p. 249
> Enguerrand Bourré | De officiis | O mon filz Marcus combien que par ung an tu avés esté disiple de ce philozophe Cratipus
p. 237
> Anonyme | Remède de fortune | A vous tresnoble et trespuissant prince Phelippe par la grace de Dieu duc de Bourgoingne
p. 246
> Jacques Bauchant | Remède de fortune | Mon chier ami, ja soit ce que tu voies et lises souvent et entendes clerement les livres et ditiez de tous poetes, toutesvoies j'ay aucuneffoiz pensé et deliberé en moy mesmes que je t'envoiasse ce petit livre en lieu de remede pour les cas de fortune
p. 246
> Jean Miélot | Lettre à Quintus | Combien que je ne doubtaisse point que pluseurs messagiers et renomee
p. 237
> anonyme italien | Lettres à Lucilius | Ainsi fai, mon ami Lucille, remeuve toi meismes...
p. 245
> Anonyme | Enseignements Seneque contre mesaventure | Combien que tu soies enlumineiz...
p. 245
1 projet de parution traité
> Paris | Bibliothèque nationale de France, Manuscrits | nouv. acq. fr. 04804
p. 246-247
+ -Thésaurus
  • aucun mot clef