Détail d'intervenant

Retour
Intervenant sélectionné X Clément Marot
Comment citer cette fiche ?

Section romane, Claire Sicard et Pascal Joubaud, notice de "Clément Marot" dans la base Jonas-IRHT/CNRS (permalink : http://jonas.irht.cnrs.fr/intervenant/141). Consultation du 10/08/2022

+ Identification
Nom Intervenant Clément Marot
Date de naissance Post Quem 1496
Date de naissance Ante Quem 1496
Date de mort Post Quem 1544
Date de mort Ante Quem 1544
Observations Devise : "La Mort n'y mord". Fils de Jean Marot. Valet de chambre du roi François Ier.
+ Œuvres associées
264 associations
> Auteur de : Avant-naissance du troisième enfant de Madame la duchesse de Ferrare | Petit enffant, quel que sois, fille ou filz
> Auteur de : Ballade | Heureuse Paix ou triumphant Victoire
> Auteur de : Ballade | Gloire à Dieu seul, Paix en Terre aux Humains
> Auteur de : Ballade | Le pellican qui pour les siens se tue
> Auteur de : Ballade | C'est ce qu'il ayme, et si le tient de race
> Auteur de : Ballade | Il n'est que d'estre bien couché
> Auteur de : Ballade | Prenez le, il a mangé le Lard
> Auteur de : Ballade sans refrain | Le rimeur, qui assailly m'a
> Auteur de : Blason du beau tétin | Tetin refect, plus blanc qu'un oeuf
> Auteur de : Blason du cœur | Cueur assiegé d'infinité d'amys
Attribution erronée par Guiffrey, 1879.
> Auteur de : Blason du laid tétin | Tetin qui n'as rien que la peau
> Auteur de : Cantique à la Déesse Santé, pour le Roi malade | Doulce Santé de langueur ennemye
> Auteur de : Cantique de la Vierge | L'ame de moy en ceste chair enclose
Fausse attribution dans le ms. Vat. Pal. lat. 1984
> Auteur de : Cantique de Siméon | Puys que de ta promesse / Vray accomplissement
Fausse attribution dans ms. Vat. Pal. 1984
> Auteur de : Chanson | D'où vient cela, Belle, je vous supply
> Auteur de : Chanson | Languir me fais sans t'avoir offensée
> Auteur de : Chanson | Tant que vivray en aage florissant / Je serviray Amour le Dieu puissant
> Auteur de : Chanson | Quand vous vouldrez faire une amye
> Auteur de : Chanson | Vous perdez temps de me venir defendre
Attribution possible
> Auteur de : Chanson | Vous perdez temps de me dire mal d'elle
> Auteur de : Chanson | Qui la vouldra, fault premier que je meure
auteur du second couplet
> Auteur de : Chanson de la Christine | Aupres d'un poignant buisson
Attribution incertaine
> Auteur de : Chant nuptial du mariage de Renée de France et du duc de Ferrare | Qui est ce Duc venu nouvellement
> Auteur de : Chant royal | Pure en concept oultre loy de nature
L'œuvre lui a été attribuée à tort au 16e siècle
> Auteur de : Chant royal | Parc virginal exempté de vermyne
autre attribution possible
> Auteur de : Chant royal | Desbender l'arc, ne guerit point la playe
> Auteur de : Chant royal chrestien | Santé au Corps, et Paradis à l'Ame
> Auteur de : Chant Royal de la conception nostre Dame | La digne Couche où le Roy reposa
> Auteur de : Coq-à-l'âne | Ma seur coquette, au bruict qui court
attribution avancée par E. Droz et P.-P. Plan, mais peu probable selon G. Berthon
> Auteur de : Coq-à-l'âne | Cop quelicon je te suplie
attribution au titre mais peu probable selon Guillaume Berthon
> Auteur de : Coq-à-l'âne | Je t'envoye ung grand million
> Auteur de : Coq-à-l'âne | Pour t'advertir, Chappon, du cher amy
Attribution possible, proposée par Meylan mais non retenue par les derniers éditeurs du poète.
> Auteur de : Coq-à-l'âne | Puis que respondre ne me veulx
> Auteur de : Coq-à-l'âne | De mon coq à l'asne dernier
attribution très probable
> Destinataire d'une lettre de : Coq-à-l'âne | Puis que ma plume est en sa voye
> Destinataire d'une lettre de : Coq-à-l'âne | Je te veulx escripre à ce coup
> Auteur de : Coq-à-l'âne | Puis que sçais la rebellion
attribution très probable
> Auteur de : Coq-à-l'âne | Le coq mon amy et mon frere
selon E. Droz et P.-P. Plan, mais attribution peu probable.
> Auteur de : Coq-à-l'âne | Tu scez bien, mon amy Lyon
> Auteur de : Coq-à-l'âne | Amy, pour ung peu t'esjoyr / Et l'ennuy de ce temps fouyr...
Attribution peu probable selon G. Defaux et G. Berthon
> Auteur de : D'un cordelier | Un cordelier d'une assez bonne mine
> Auteur de : D'un moine et de la femme d'un libraire | Ces jours, un Moyne ala chés un Libraire
Attribution fautive dans l'article de R. Fromage et dans l'édition Guiffrey, t. 4 (voir bibliographie).
> Auteur de : D'un vieillard d'aupres de Veronne | O bien heureux qui a passé son aage
Fausse attribution du fragment constitué par les dix premiers vers dans le ms. Grenet par René Fromage, qui ne reconnaît pas la pièce de Saint-Gelais (voir bibliographie).
> Auteur de : De Dame Jane Gaillarde Lyonnoise | C'est ung grand cas de veoir le mont Pelyon
> Auteur de : De Jeanne, princesse de Navarre | Bien soyt venue au pres de Pere et Mere
> Auteur de : De Robin et de Catin | Un jour d'yver Robin tout esperdu
> Auteur de : Description d'Amour | Venus ayant perdu son filz vollage
> Auteur de : Description du triomphe d'Amour | Amour a faict son trophée eriger
Attribution par Defaux sur la foi de la périphrase "Prince des poètes français", utilisée dans Les Fleurs de Poésie françoyse pour désigner l'auteur. Or la formule désigne C. Marot à cette époque.
> Auteur de : Dialogue de deux amoureux | Mon cueur est tout endormy / Resveille moy, belle
attribution probable
> Auteur de : Dicton en rimes croisées | Sus, quatre vers partez en haste
> Auteur de : Dizain | Robin avoit ung lopin de pain bis
Attribution fautive par Lenglet Du Fresnoy, t. VI, p. 263 (1731), sous le titre "Autre épigramme sur la sottise de Robin".
> Auteur de : Dizain | Puis que voyons à la Court revenue
> Auteur de : Dizain | Martin menoit son Pourceau au marché
> Auteur de : Dizain | Anne, par jeu, me jecta de la neige
> Auteur de : Dizain | Puisque mon feu faict aux hommes entendre
Atrribution possible envisagée par C. A. Mayer et F. Rigolot.
> Auteur de : Dizain | Puissant Prelat, je me plainds grandement
> Auteur de : Dizain | Bren, laissez moy, ce disoit une
> Auteur de : Dizain | Monsieur l'Abbé et monsieur son Valet
> Auteur de : Dizain | L'autre jour ung pouvre estranger
Attribution fautive dans des éditions non contrôlées par Marot de L'Adolescence clémentine, notamment : Lyon, Boullé, 1534 ; Paris, Roffet, 1534.
> Auteur de : Dizain | Le plus grand mal et le plus dangereux
Attribution erronée par Lenglet Dufresnoy en 1731
> Auteur de : Dizain | Le vin qui trop cher m'est vendu
Attribution erronée par Lenglet Dufresnoy en 1731
> Auteur de : Dizain | Baiser souvent n'est ce pas grand plaisir ?
Attribution erronée par Lenglet Dufresnoy en 1731
> Auteur de : Dizain | Les cerfz en rut pour les Bisches se battent
> Auteur de : Dizain | J'apparçoy bien qu'Amour est de nature estrange
Attribution erronée par Lenglet Dufresnoy en 1731
> Auteur de : Dizain | Fleur de quinze ans (si Dieu vous saulve et gard)
> Auteur de : Dizain | Ouïr parler de ma Dame et maistresse
> Auteur de : Dizain | Elle a tresbien ceste gorge d'Albastre
> Auteur de : Dizain | Plaise au Roy me faire payer
> Auteur de : Dizain | Prince, ce Griffon qui me gronde
> Auteur de : Dizain | Une nonnain tresbelle et en bon poinct
Attribution possible, si l'on suit le ms. Vaticane Pal. Lat. 1984
> Auteur de : Dizain | Un gros prieur son petit fils baisoit
> Auteur de : Dizain | Ung hault cuyder par ung trop entreprandre
attribution vraisemblable
> Auteur de : Dizain | L'espousé la premiere nuict
> Auteur de : Dizain | Bouche de Coral precieux
> Auteur de : Dizain | Depuys le temps que Dieu forma la tour
Attribution sans preuve dans l'article de R. Fromage et dans l'édition Guiffrey, t. 4 (voir bibliographie).
> Auteur de : Dizain | De la Sorbonne ung docteur amoureux
Attribution possible
> Auteur de : Dizain | Quant en mon nom assemblez vous serez
Attribution possible
> Auteur de : Dizain | N'est heritier auquel ne plaist lecture
Attribution sans preuve par René Fromage (voir bibliographie).
> Auteur de : Dizain | Helas mon dieu ton yre soit tornee
Attribution sans preuve par René Fromage (voir bibliographie).
> Auteur de : Dizain | Je dors en paix seuremant en ma couche
Attribution sans preuve par René Fromage (voir bibliographie).
> Auteur de : Dizain | Or sa Jenyn, disoit le bon curé
Attribution sans preuve par René Fromage (voir bibliographie).
> Auteur de : Dizain | Ung homme ayant ung chesne vermoulu
Attribution sans preuve par René Fromage (voir bibliographie).
> Auteur de : Dizain | Ainsi que aux champs le vicaire sortoit
Attribution sans preuve par René Fromage (voir bibliographie).
> Auteur de : Dizain | Guillot ayant desjuné de matin
Attribution sans preuve par René Fromage (voir bibliographie).
> Auteur de : Dizain | Ung million de dixains bien rithmez
Attribution sans preuve par René Fromage (voir bibliographie).
> Auteur de : Dizain | Nostre seigneur est en son propre corps
Attribution sans preuve par René Fromage (voir bibliographie).
> Auteur de : Dizain | Ce digne corps de Crist nostre saulveur
Attribution sans preuve par René Fromage (voir bibliographie).
> Auteur de : Dizain | Martin et Jean passant pres de l'esglize
Attribution sans preuve par René Fromage (voir bibliographie).
> Auteur de : Dizain | C'est à Françoys en armes tressavant
> Auteur de : Dizain | Dès que m'amye est ung jour sans me veoir
> Auteur de : Dizain | Ma maistresse est de si haulte valeur
> Auteur de : Dizain | C'est grant pitié de m'amye qui a
Traducteur
> Auteur de : Dizain au Roi, pour étrennes | Ce nouvel an, Françoys, où grace abonde
> Auteur de : Dizain d'Alix et de Martin | Un jour Martin vint Alix empoigner
> Auteur de : Douleur et volupté | L'oeil abaissé, la face extenuée
Attribution erronée par Lenglet Dufresnoy en 1731
> Auteur de : Douzain | Le Dieu des Jardins Priapus
> Auteur de : Douzain | De Jan de Meun s'enfle le cours de Loire
> Auteur de : Douzain | De cruaulté Neron a eu le pris
Attribution sans preuve dans l'article de R. Fromage et dans l'édition Guiffrey (voir bibliographie).
> Auteur de : Douzain | Au jugement d'entre nous autres saiges
Attribution sans preuve dans l'article de R. Fromage et dans l'édition Guiffrey, t. 4 (voir bibliographie).
> Auteur de : Douzain | Un advocat jouoit contre sa femme
> Auteur de : Du jour des Innocents | Treschere soeur, si je sçavoys où couche
> Auteur de : Du moys de May, et d'Anne | May, qui portoit robbe reverdissante
> Auteur de : Elégie | Ton gentil cueur si haultement assis
> Auteur de : Elégie du riche infortuné, Jacques de Beaune, seigneur de Semblançay | En son gyron jadis me nourissoit
> Auteur de : Epigramme | Si ce bas monde et toute sa rondeur
Fausse attribution dans l'imprimé : Oeuvres de Clément Marot, Lyon, Roville et Constantin, 1544 et suivantes.
> Auteur de : Epigramme | Marot, voicy (si tu le veulx sçavoir)
Traducteur
> Auteur traduit de : Epigramme latine | Venalem Lycidas porcam ducebat in urbem
> Auteur traduit de : Epigramme latine | Martinum comitatur Alis, porcamque vicissim
> Auteur de : Epistre à son amy en abhorrant folle amour | J'ay tousjours sceu par le conseil des sages
attribution contestée
> Auteur de : Epistre à une dame | Devant les dieux protecteurs de pitié, / Vengeurs certains de rompue amytié...
fausse attribution qui s'explique par le fait que la pièce a été publiée avec l'Adolescence clémentine dans l'édition Paris, Vve Roffet, 1535 (source Bourilly).
> Auteur imité de : Epitaphe | Le corps jadis tant beau, chaste et pudicque
> Auteur de : Epitaphe d'Alix | Cy gist, qui est une grand perte
> Auteur de : Epitaphe d'Antoine de La Marck, abbé de Beaulieu | Qui pour Beaulieu le presumptueux Moyne
> Auteur de : Epitaphe de Catherine Budé | Mort a ravi Katherine Budé
> Auteur de : Epitaphe de feue Madame de Traves | Ne sçay où gist Helene en qui beaulté gisoit
> Auteur de : Epitaphe de Jean Cottereau | Je fuz Jan Cotereau qui quatre roys servy
> Auteur de : Epitaphe de Jean Olivier | Te veux tu enquerir, viateur, qui je suis ?
> Auteur de : Epitaphe de Jean Serre | Cy dessoubz gist et loge en serre
> Auteur de : Epitaphe de Louis Jagrineau | Cy gist Loys Jagoyneau surnommé
> Auteur de : Epitaphe du connétable de Bourbon | Dedans le clos de ce seul Tombeau cy
> Auteur de : Epître | Puis que le jour de mon despart arrive
> Auteur de : Epître | Puis que les Champs, les Montz, et les Vallées
> Auteur de : Epître | Satyriques trop envieux
> Auteur de : Epître | Puis qu'au partir de Paris ce grand lieu
> Auteur de : Epître | Roy des Françoys plein de toutes bontez
> Auteur de : Epître | On dit bien vray la maulvaise Fortune
> Auteur de : Epître | Nobles espritz de France poëtiques
> Auteur de : Epître | Comme à celluy, en qui plustost j'espere
> Auteur de : Epître | Mercy Dieu, gentil pannetier
> Auteur de : Epître | Pour tous les biens qui sont deça la mer
Attribution fautive dans les Epigrammes de Clement Marot, faictz à l'imitation de Martial, Poitiers, 1547.
> Auteur de : Epître | Je panse bien que tu t'esbayras
Attribution possible
> Auteur de : Epître | Apres avoir par mainctz jours visité
> Auteur de : Epître | Bien doy louer la divine puissance
> Auteur de : Epître | Quand viendra le siecle doré
> Auteur de : Epître | Dieu tout puissant en repos te maintienne
attribution probable
> Auteur de : Epître | Cuydant avoir receu, Sire, la somme
Faussement attribué dans l'édition Guiffrey (cf. bibliographie)
> Auteur de : Epître | Ce Roy qui doit mieulx estre que Pompée
Faussement attribué dans l'édition Guiffrey (cf. bibliographie)
> Auteur de : Epître | J'ay entendu, tresillustre compaigne
attribution sans preuve par de nombreux éditeurs modernes de Marot. G. Berthon et J.-Ch. Monferran, que nous suivons, l'excluent de ses œuvres.
> Auteur de : Epître | Dame de Ponts, Nymphe de Parthenay
> Auteur de : Epître | Le clair soleil sur les champs puisse luyre
> Auteur de : Epître | Où allez vous, noble nymphe Renée ?
> Auteur de : Epître | Par Jesuchrist, je rendz à Dieu, son pere
> Auteur de : Epître | Il y aura (royalle geniture)
> Auteur de : Epître | Oultre le mal que je sens, treshault Prince
> Auteur de : Epître | Par devers qui prendront mes vers leur course
> Auteur de : Epître | Amy Jure / Je te jure
> Auteur de : Epître | Voyant que la Royne ma Mere
> Auteur de : Epître | Mes Damoyselles / Bonnes, et belles
> Auteur de : Epître à Bouchart, docteur en théologie | Donne response à mon present affaire
> Auteur de : Epître à celui qui l'injuria par écrit et ne s'osa nommer | Quiconques soys, tant soys tu brave
> Auteur de : Epître à François dauphin | En mon vivant n'après ma mort avec
> Remanieur de : Epître à la reine Claude | Tige d'honneur, Hermine lylialle
> Auteur de : Epître à Renée, duchesse de Ferrare | En traversant ton pays plantureux
> Auteur de : Epître à son ami Lyon Jamet | Je ne t'escry de l'amour vaine, et folle
> Auteur de : Epître au cardinal de Tournon | Puis que du Roy la bonté merveilleuse
> Auteur de : Epître au chancelier Du Prat | Si Officiers en l'Estat seurement
> Auteur de : Epître au roi | Non que par moy soit arrogance prinse
> Auteur de : Epître au roi, du temps de son exil à Ferrare | Je pense bien que ta magnificence
> Auteur de : Epître aux deux sœurs savoisiennes | Trescheres soeurs, joinctes par charité
> Auteur de : Epître de la Poule à Baudet | Tu m'as tant bien au long escript
Selon Droz et Plan, mais attribution peu probable.
> Auteur de : Epître de madame la dauphine à madame Marguerite | Vous vous pourés esmerveilher madame
> Auteur de : Epître de Maguelonne à Pierre de Provence | Messaiger de Venus prens ta haulte vollée
> Auteur de : Epître dédicatoire en prose | N'a pas long temps, prince magnanime, une fille inconstante nommée Jeune hardiesse me incitoit de vous presenter ce petit traicté d'amourettes...
> Remanieur de : Epître des dames de Paris au roi François Ier | Si langue et sens savoient bien proferer
Defaux fait l'hypothèse que Clément Marot a pu, en 1533, remanier les pièces de son père ayant trait au voyage de Milan que Jean Marot n'avaient pas achevées.
> Remanieur de : Epître des dames de Paris aux courtisans de France | Nobles mignons, courtisans plains d'honneur / Salut, bon heur, santé et bonne vie
Defaux fait l'hypothèse que Clément Marot a pu, en 1533, remanier les pièces de son père ayant trait au voyage de Milan que Jean Marot n'avaient pas achevées.
> Auteur de : Epître du chevalier pris et blessé devant Pavie | Quand j'entreprins t'escrire ceste lettre
> Auteur de : Epître du jeune fils de la rue Saint-Denis | Madame je vous ayme tant
attribution possible
> Auteur de : Epître pour la translation des Psaumes de David envoyée au roi François Ier | Jà n'est besoing, Roy, qui n'as ton pareil
> Auteur de : Huitain | Puis que le Roy a desir de me faire
> Auteur de : Huitain | De tous les maulx selon ma fantasie
Defaux envisage que C. Marot puisse être l'auteur de ce huitain mais son argumentaire paraît fragile.
> Auteur de : Huitain | Dictes ouy ma dame et ma maistresse
Defaux, suivant Lenglet-Dufresnoy (1731), envisage que C. Marot puisse être l'auteur de ce huitain mais son argumentaire paraît fragile.
> Auteur de : Huitain | Les blancs Manteaulx en leur convent
> Auteur de : Huitain | De bonne estime estes si bien pourveue
Attribution erronée par Lenglet du Fresnoy en 1731
> Auteur de : Huitain | Je ne me sens de grace tant pourveue
Attribution fautive par Des Prés (1826).
> Auteur de : Huitain | Nanny desplaist et cause grand soucy
Attribution possible
> Auteur de : Huitain | Chascun t'oyant ou voyant en ta grace
> Auteur de : Huitain | L'heur et malheur de vostre congnoissance
Attribution fautive par Defaux sur la foi des Traductions de 1550.
> Auteur de : Huitain | Dame, c'est vous, qui par vostre beaulté
Atrribution possible envisagée par C. A. Mayer et F. Rigolot.
> Auteur de : Huitain | Puis qu'il convient pour le pardon gaigner
Defaux, ignorant apparemment que la pièce figure dans les Oeuvres de Salel, l'attribue à Marot sur la foi de l'édition Constantin / Roville de 1544.
> Auteur de : Huitain | O Laure, Laure, il t'a esté besoing
> Auteur de : Huitain | Le cler Phebus donne la vie, et l'aise
> Auteur de : Huitain | Hommes experts, vous dictes par science
> Auteur de : Huitain | Lors que Maillart Juge d'Enfer menoit
> Auteur de : Huitain | L'homme sotart et non sçavant
> Auteur de : Huitain | Quand je vous veulx descouvrir mon martire
Attribution erronée par Lenglet Dufresnoy en 1731
> Auteur de : Huitain | Puis qu'au milieu de l'eaue d'ung puissant fleuve
> Auteur de : Huitain | Tant est l'amour de vous en moy empraincte
> Auteur de : Huitain | Ung doulx Nenny, avec ung doulx soubzrire
> Auteur de : Huitain | De ceulx qui tant de mon bien se tourmentent
> Auteur de : Huitain | Paris, tu m'as fait mainctz alarmes
> Destinataire d'une lettre de : Huitain | Tu diz, Marot, par tes raisons
Faubert pense répondre à un huitain de Marot (qui, en fait, est de Victor Brodeau, voir œuvre associée) et lui adresse nommément son poème.
> Destinataire d'une lettre de : Huitain | Marot, tu diz tant de follies
> Auteur de : Huitain | S'il m'en souvient, vieille au regard hydeux
Traducteur
> Auteur de : Huitain | Tous les sermens que femme peult jurer
Attribution peu vraisemblable selon G. Defaux.
> Auteur de : Huitain | De peu assez à cil qui se contente
attribution abusive dans l'imprimé de 1537.
> Auteur de : Huitain | Certaine femme allant oyr la messe
Attribution sans preuve par René Fromage (voir bibliographie).
> Personne ou personnage mentionné(e) de : Huitain | Ung doux dieu gard Clement cy nous donna
> Auteur de : Huitain | Un beau nenny avec un doux sourire
> Auteur de : Huitain | Ysabeau lundy m'envoyastes
Traducteur
> Auteur de : Huitain | Amour et mort la terre et ciel ont pris
Fausse attribution dans le ms. BN fr 4965 (2nde attestation de la pièce) : le scribe confond sans doute cette pièce du roi avec "Amour et mort m'ont fait outrage", chanson qui est effectivement de Marot.
> Auteur de : Huitain | Tant que voudras, jette feu et fumée
> Auteur de : Huitain à deux cordeliers | Mes beaulx peres religieux
Geoffroy Faubert et des contemporains du poète lui attribuent faussement la pièce (voir réponse liée)
> Auteur de : L'Enfer | Comme douleurs de nouvel amassées
> Auteur de : L'infortunée en mariage | En est il une en ceste terre basse
> Auteur de : La Grue | Grup, grup à la ville et aux champs
possible.
> Auteur de : Le Chant de l'amour fugitif | Advint ung jour, que Venus Cytherée
> Auteur de : Le Chant des Visions de Petrarque translaté de Italien en Françoys | Ung jour estant seulet à la Fenestre
> Auteur de : Le Dieu Gard de Marot à la Cour | Vienne la Mort quand bon luy semblera
> Auteur de : Le Temple de Cupido | Sur le Printemps, que la belle Flora
> Auteur de : Les Adieux aux Dames de Paris | Adieu Paris la bonne ville
Attribution douteuse
> Auteur de : Les Adieux de Marot à la ville de Lyon | Adieu Lyon, qui ne mors point
> Auteur de : Marot à l'empereur | Si la faveur du Ciel à ton passaige
> Auteur de : Petite épître au roi | En m'esbatant je faiz rondeaux en rime
> Auteur de : Psaume 10 | Dont vient cela, Seigneur, je te supply
> Auteur de : Psaume 3 | O Seigneur, que de gens / A nuyre diligens
Traducteur
> Auteur de : Quatrain | Rondeau, où toute aigreur abonde
> Auteur de : Quatrain | T'esbahys tu dont point on ne souspire
Traducteur
> Auteur de : Quatrain | Je cuyde bien qu'elle mourroit à l'heure
> Auteur de : Recette | Recepte pour un flux de bourse
Attribution erronée par Lenglet Dufresnoy en 1731
> Auteur de : Rondeau | Jusque à la mort Dame t'eusse clamée
> Auteur de : Rondeau | Devant vos yeulx, dames, ayez honneur
pièce présente dans l'Adolescende clémentine, Lyon, Juste, 1533 et 1534. A ce titre, Defaux considère qu'elle fait partie du "corpus Clément Marot", même s'il est vraisemblable qu'il n'en soit pas l'auteur.
> Auteur de : Rondeau | Avant mes jours, mort me fault encourir
> Auteur de : Rondeau | Au temps passé Apelles Painctre sage
> Auteur de : Rondeau | En la baisant m'a dit, Amy sans blasme
> Auteur de : Rondeau | Toutes les nuictz je ne pense qu'en celle
> Auteur de : Rondeau | S'il est ainsi que ce corps t'abandonne
fausse attribution dans le BN fr 2335
> Auteur de : Rondeau | D'avoir le pris en science et doctrine
> Auteur de : Rondeau | Tout à part soy est melancolieux
> Auteur de : Rondeau | De nuict et jour fault estre adventureux
> Destinataire d'une lettre de : Rondeau | De m'acquiter je me trouve surprise
> Auteur de : Rondeau | D'estre amoureux n'ay plus intention
> Auteur de : Rondeau | Comme Dido qui moult se courrouça
> Auteur de : Rondeau | Tous les regretz qui les cueurs tormentez
Attribution fautive dans NAF 10262.
> Auteur de : Rondeau | A tout jamais d'un vouloir immuable
Attribution fautive par Paulin Paris.
> Auteur de : Rondeau | Ung bien petit de pres me venez prendre
> Auteur de : Rondeau | Plus proffitable est de t'escouter lire
> Auteur de : Rondeau | Du tout me veulx desheriter
> Auteur de : Rondeau | Si j'ay du mal, maulgré moy je le porte
> Auteur de : Rondeau | Là me tiendray où à present me tien
> Auteur de : Rondeau | Tout au rebours (dont convient que languisse)
> Auteur de : Rondeau | O quel erreur par finiz esperitz
Attribution probablement erronée. Le rondeau est publié dans une édition non autorisée de l'Adolescence Clémentine en 1533. Elle ne se trouve cependant pas dans les recueils collectifs de Marot (Dolet, 1538 et sq.)
> Auteur de : Rondeau | Trop plus qu'en aultre en moy s'est arresté
> Auteur de : Rondeau | D'un coup d'estoc Chissay, noble homme et fort
> Auteur de : Rondeau | Hors du Couvent l'autrehyer soubz la Couldrette
> Auteur de : Rondeau | En esperant espoir me desespere
> Auteur de : Rondeau | Comme inconstante, et de cueur faulse, et lasche
> Auteur de : Rondeau | En sa jeunesse ung prince de valeur
> Destinataire d'une lettre de : Rondeau contre Clément Marot | Par tes adieux faictz aupres de Paris
> Auteur de : Rondeau de l'adieu de France à l'empereur | Adieu Cesar, Prince bien fortuné
> Auteur de : Rondeau du vendredi saint | Dueil ou plaisir me fault avoir sans cesse
> Auteur de : Rondeau parfait | Comme la rose entre espines fleurit
Attribution erronée par B.S. Marc, 1879, sur le foi d'une mauvaise compréhension de l'indication de l'auteur dans le B.N. fr 2205
> Auteur de : Rondeau parfait | En liberté maintenant me pourmaine
> Auteur de : Six dames de Paris à Clément Marot | Dames d'honneur, de prudence et sçavoir
attribution possible mais peu convaincante, selon F. Rigolot
> Auteur de : Sizain | Icy l'autheur son Epistre laissa
> Auteur de : Sizain | Pauline est riche et me veult bien
> Auteur de : Sonnet | Voyant ces mons de veue si loingtaine
Attribution fautive dans le ms. B.N. fr 1700
> Destinataire d'une lettre de : Sonnet | D'un seul malheur se peut lamenter celle
dans les témoins manuscrits
> Auteur de : Sonnet | Vous qui oyez en mes rymes le son
Traducteur
> Auteur de : Sonnet | O pas espars, o pensées soubdaines
Traducteur
> Auteur de : Sonnet | Qui vouldra veoir tout ce que peult Nature
Traducteur
> Auteur de : Sonnet | Mort, sans soleil tu as laissé le monde
Traducteur
> Auteur de : Sonnet | Le premier jour que trespassa la belle
Traducteur
> Auteur de : Sonnet | Des plus beaulx yeulx et du plus clair visage
Traducteur
> Auteur de : Vers de la belle ferronnière | Pro minus a centum futitur Ferronia cachis
Attribution possible
+ Manuscrits et imprimés associés
2 associations
> Compilateur : Le Recueil Jehan Marot de Caen | Paris | Pierre Roffet, Veuve Roffet | fin 1533 début 1534
> Compilateur : Les deux heureux voyages de Gênes et Venise par Jean Marot | Paris | Pierre Roffet | 22 Janvier 1533
+ Bibliographie
16 référence(s)
+ Signature
  • Section romane, 07/01/2013, documentation section romane
  • Claire Sicard et Pascal Joubaud, 29/04/2019, bibliographie