Retour
Référence bibliographique sélectionnée X Aline Mary Best, Claude Chappuys, Poésies intimes, Textes Littéraires Français, 133, Genève, Droz, 1967 | 
+ -Référence
Aline Mary Best, Claude Chappuys, Poésies intimes, Textes Littéraires Français, 133, Genève, Droz, 1967
+ -Sujets traités
112 œuvres traitées
> Anonyme | Rondeau | Che fœu couvert, qui si fort m'hat espris
p. 238.
> Claude Chappuys | Huitain | Quiconques fut qui Nature a repris
p. 234.
> Claude Chappuys | Huitain | Qui a receu quelque bien ou plaisir
p. 216.
> Claude Chappuys | Huitain | Amour amy de tous peste des siens
p. 217-218.
> Claude Chappuys | Huitain | Je ne faiz riens que plaindre et souspirer
p. 218.
> Claude Chappuys | Huitain | Pardonnez moy si je fuz trop legier
p. 228.
> Claude Chappuys | Huitain | Amour craignant de perdre le povoir
p. 230.
> Claude Chappuys | Huitain | J'avoys pensé que pour mon plus grant bien
p. 231.
> Claude Chappuys | Huitain | Celle qui fut de beaulté si louable
p. 232.
> Claude Chappuys | Huitain | Je sens en moy quelque nouveau desir
p. 233.
> Claude Chappuys | Huitain | Amour s'estoit loing de moy absenté
p. 185.
> Claude Chappuys | Huitain | Si g'hay esté si loyal serviteur
p. 236.
> Claude Chappuys | Huitain | Il n'en est poinct d'affection semblable
p. 235.
> Claude Chappuys | Huitain | Je ne sçay pas si l'on pourroyt actaindre
p. 203-204.
> Claude Chappuys | Huitain | Si son reffuz et maulvais traictement
p. 223-224.
> Claude Chappuys | Huitain | O viateurs, ne soyez esbahys
p. 197.
> Claude Chappuys | Huitain | Je plainds mon mal, mon temps et ma fortune
p. 200.
> Claude Chappuys | Huitain | J'ay ceste nuict aussi mal reposé
p. 195.
> Claude Chappuys | Huitain | Toute la nuict ma chambre reluisoit
p. 195-196.
> Claude Chappuys | Huitain | Que pensez vous que j'aye peu penser
p. 197-198.
> Claude Chappuys | Huitain | En m'offenceant à soy me rend tenue
p. 203.
> Claude Chappuys | Huitain | Si quelque foyz devant vous me presente
p. 212.
> Claude Chappuys | Huitain | Je ne veulx pas blasmer les amoureulx
p. 183.
> Claude Chappuys | Huitain | Faire semblant d'aymer et n'aymer poinct
p. 214.
> Claude Chappuys | Huitain | Si peu ne peult une absence durer
p. 219.
> Claude Chappuys | Huitain | Si voz amys, madame, on mesuroyt
p. 221-222.
> Claude Chappuys | Huitain | Ayant Amour espandu tant de flesches
p. 222.
> Claude Chappuys | Huitain | Or sus Amour puis que tu m'as actaint
p. 60.
> Claude Chappuys | Huitain | Or sus Amour puis que tu m'as actaint
p. 205.
> Anonyme | Quatrain | Ayez pitié du grant mal que j'endure
p. 208.
> Victor Brodeau | Quatrain | Nul en amour plus savant ne doibt estre
p. 236.
> Anonyme | Quatrain | En ung char triumphant non sans cause fut mise
p. 219, note 173 et p. 66, note 95.
> Claude Chappuys | Sizain | Les dyamans, les perles et rubis
p. 190.
> Claude Chappuys | Dizain | Cesse mon oeil de plus la regarder
p. 225-226.
> Claude Chappuys | Dizain | Tant a donné de plaisir à mes yeulx
p. 217.
> Claude Chappuys | Dizain | J'apparçoy bien qu'Amour est de nature estrange
p. 214-215.
> Claude Chappuys | Dizain | S'il est ainsi qu'amour soyt de nature
p. 215.
> Claude Chappuys | Dizain | Amour a faict empaner ses deux aelles
p. 224-225.
> Claude Chappuys | Dizain | Ce que par trop avons de fermeté
p. 226-227.
> Claude Chappuys | Dizain | D'en aymer trois ce m'est force et contraincte
p. 228-229.
> Antoine Macault | Dizain | Qui se contente d'une en peut havoir plaisir
p. 229.
> Claude Chappuys | Dizain | Fortune, de mon bien envieuse et jalouse
p. 182.
> Claude Chappuys | Dizain | S'il est ainsi que le visaige monstre
p. 229-230.
> Claude Chappuys | Dizain | Amour n'est pas ung dieu, c'est ung magitien
p. 230-231.
> Claude Chappuys | Dizain | Lachesis que l'on tient deesse irrevocable
p. 177-178.
> Claude Chappuys | Dizain | Amour voyant qu'il n'est pas le plus fort
p. 232.
> Claude Chappuys | Dizain | Tous fleuves doulx oubliez vostre gloire
p. 184.
> Claude Chappuys | Dizain | Qui est la nymphe assise à la fenestre
p. 237.
> Claude Chappuys | Dizain | Quele fortune a distraict de vos yeuls
p. 237, note 185.
> Claude Chappuys | Dizain | Il dict qu'il n'est, ny veult estre amoureux
p. 236.
> Guillaume Bochetel | Dizain | O quel regrect à ceulx de departir
p. 208.
> Claude Chappuys | Dizain | De qui plustost me debveroys je plaindre
p. 187.
> Claude Chappuys | Dizain | Amour aveugle, aveugle tout le monde
p. 188.
> Claude Chappuys | Dizain | Fortune monstre assez sa cruaulté
p. 188-189.
> Claude Chappuys | Dizain | Je ne me puis plaindre ny contenter
p. 189.
> Claude Chappuys | Dizain | Assez souvant à la porte demeure
p. 190.
> Claude Chappuys | Dizain | Loyse entend que plus je ne demende
p. 191.
> Claude Chappuys | Dizain | Ung aultre et moy entrasmes à mesme heure
p. 191-192.
> Claude Chappuys | Dizain | Dessus ung lict estoit toute estendue
p. 192.
> Claude Chappuys | Dizain | Si je suys seul plus que tous amoureux
p. 193.
> Claude Chappuys | Dizain | Celle où beaulté a esleu son sejour
p. 193.
> Claude Chappuys | Dizain | Quatre elemens sont autheurs de la vie
p. 187.
> Claude Chappuys | Dizain | Desesperé et prest de m'aller pendre
p. 194.
> Claude Chappuys | Dizain | Vous estez donc tumbée en maladie
p. 194-195.
> Claude Chappuys | Dizain | Rien ne me sert de mon lucz l'armonye
p. 196.
> Claude Chappuys | Dizain | Pour vous aimer moymesmes veulx hair
p. 198.
> Claude Chappuys | Dizain | Dieu qui peult tout, ainsi que je le croy
p. 198.
> Claude Chappuys | Dizain | Je n'y vais plus, car ilz sont plus de trente
p. 199.
> Claude Chappuys | Dizain | Celle qui fut envers moy plus cruelle
p. 199.
> Claude Chappuys | Dizain | Helayne à qui de beaulté ressemblez
p. 200-201.
> Claude Chappuys | Dizain | Il n'est esprit, parolle ou escripture
p. 201.
> Claude Chappuys | Dizain | Ce n'est à moy qui n'ay rien du poete
p. 183.
> Claude Chappuys | Dizain | Puis que voyons, o Françoys, nostre roy
p. 180.
> Claude Chappuys | Dizain | On dict qu'amour se nourrist de querelle
p. 196-197.
> Claude Chappuys | Dizain | Quant je vous voy, je ne sans mal ny bien
p. 199-200.
> Claude Chappuys | Dizain | Amour, Amour, je pense recognoistre
p. 205.
> Claude Chappuys | Dizain | Quant noz deux cueurs estoient unis ensemble
p. 186.
> Victor Brodeau | Dizain | Si je vous ay aucun temps estrangé
p. 186.
> Anonyme | Dizain | Toutes les foiz que je voys veoir Loyse
p. 197, note 154.
> Claude Chappuys | Dizain | J'avoys osé m'ordonner pour maistresse
p. 206.
> Claude Chappuys | Dizain | Loyse estoit en ung char triumphant
p. 218-219.
> Anonyme | Dizain | Une beaulté parfaicte en bonne grace
p. 66, notes 95 à 97.
> Claude Chappuys | Dizain | Difficile est que doulceur ne beaulté
p. 202-203.
> Claude Chappuys | Dizain | Helas ! ce n'est ny le vent ny la mer
p. 204.
> Claude Chappuys | Dizain | Mes faictz et dictz se rapportans ensemble
p. 202.
> Claude Chappuys | Dizain | Las ! si le feu qui me brusle sans cesse
p. 201-202.
> Claude Chappuys | Dizain | O que l'effort est aspre et dangereux
p. 209.
> Claude Chappuys | Dizain | O que l'effort est aspre et dangereux
p. 209 et 57-58.
> Claude Chappuys | Dizain | Quel est le fruict de franche voulenté
p. 209-210.
> Claude Chappuys | Dizain | Mon oeil vous trouve à m'amye semblable
p. 213.
> Claude Chappuys | Dizain | Fuyez Amour, fuyez le, c'est poyson !
p. 213-214.
> Claude Chappuys | Dizain | M'amye ung jour me disoit je le veulx
p. 220.
> Claude Chappuys | Dizain | Le doulx baiser receu de vostre bouche
p. 221.
> Claude Chappuys | Dizain | Si j'ay du mal, m'amye n'en a moins
p. 222-223.
> Claude Chappuys | Dizain | Au departir adieu ne vous diray
p. 233.
> Anonyme | Dizain | Je ne voy riens qui vous puisse estranger
p. 43 note 10.
> Anonyme | Dizain | Congnoissant bien Neptune son grant heur
p. 181, note 134.
> Claude Chappuys | Dizain | Si quant le corps du corps se distraict et absente
p. 220.
> Claude Chappuys | Dizain | Lors que Neptune eut receu cest honneur
p. 181.
> François Ier | Onzain | Voyant Neptune avoir en sa puissance
p. 181, note 134.
> Claude Chappuys | Neuvain | Lors qu'Amour eut ses droitz en leur saine observance
p. 234-235.
> François Ier | Epître | Je sçay pour vray en lisant cette lettre
p. 158-160, note 95.
> Claude Chappuys | Epître | J'ay longuement appart moy desbatu
p. 158-165.
> Claude Chappuys | Huictain d'amours | L'aise que je recoy vous voyant mal contente
p. 215.
> Claude Chappuys | Huictain d'amours | Si j'ay voulu sans guerdon vous aymer
p. 216.
> Claude Chappuys | Septain | Elle veult doncq par estrange rigueur
p. 226.
> Claude Chappuys | Epitaphe de feue Madame de Traves | Suz ce tumbeau ne rependez que fleurs
p. 179-180.
> Claude Chappuys | Blason de la main | O belle main, main blanche, main polye
p. 170-172.
> Anonyme | Blason du ventre | O ventre rond, ventre joly
p. 172-174.
> Anonyme | Blason du con | Petit mouflard, petit con rebondy
p. 174-175.
> Anonyme | Blason du con de la pucelle | Con, non pas con, mais petit sadinet
p. 176-177.
> Claude Chappuys | Epître d'une navigation | Quand vous aurez congneu la main en ceste espitre
p. 123-148.
3 projets de parution traités
> BERLIN | Kupferstichkabinett | 78 C 10 (Hamilton 264)
p. 81-83
> PARIS | Bibliothèque nationale de France, Manuscrits | fr. 02335
p. 59-60 et 72-74.
> SOISSONS | Bibliothèque municipale | 0200 (188)
2 intervenants traités
Claude Chappuys
Louise Du Plessis
p. 65-66.
+ -Thésaurus
  • aucun mot clef