Détail d'œuvre

Retour
Œuvre sélectionnée

X Chanson | Mellin de Saint-Gelais | Si je le dey jamais en ce mortel sejour

Comment citer cette fiche ?

Claire Sicard et Pascal Joubaud, notice de "Chanson, Mellin de Saint-Gelais" dans la base Jonas-IRHT/CNRS (permalink : http://jonas.irht.cnrs.fr/oeuvre/27899). Consultation du 03/12/2023

+ Identification
Titre Chanson
Commentaire sur le titre
Auteur Mellin de Saint-Gelais
Commentaire sur l'intervention de l'auteur
Incipit Si je le dey jamais en ce mortel sejour
Niveau d'incipit Texte
Commentaire sur l'incipit avec une variante dans BnF fr 1667 : 2e strophe
Forme vers
Commentaire sur l'œuvre Cette chanson n'est mentionnée par aucune des éditions de Saint-Gelais car elle ne figure pas dans les manuscrits collectifs de fin de vie et par conséquent pas non plus dans la première édition collective de 1574. En revanche, on la lit sous le nom du poète dans le ms. Vaticane Pal Lat 1984, qui est une source plutôt fiable dans l'ensemble. On la retrouve également dans la farrago de Jacques Thiboust (BnF fr 1667) dans une section qui n'est certes pas exclusivement consacrée à Saint-Gelais mais qui comporte néanmoins un grand nombre de ses textes. La forme de la chanson peut être rapprochée de celle de "Quelle peine est plus dure / Que celle que j'endure", de Saint-Gelais, même si les vers sont ici des alexandrins à césure 6/6 plus que des hexasyllabes à rimes plates. Enfin, le thème et l'intertextualité pétrarquiste de la chanson semblent conformes au reste de la production du poète. Nous suivons donc l'attribution fournie par le ms. de la Vaticane, même si aucune certitude absolue ne peut jamais s'imposer en la matière.

Les strophes sont présentées dans un ordre sensiblement différent dans les deux manuscrits :
- la strophe 1 du ms. Vat. Pal. Lat. 1984 devient la strophe 2 de la farrago de Thiboust ;
- la strophe 2 du ms. Vat. Pal. Lat. 1984 devient la strophe 3 de la farrago de Thiboust ;
- la strophe 3 du ms. Vat. Pal. Lat. 1984 devient la strophe 1 de la farrago de Thiboust ;
- les strophes 4 et 5 sont à la même place dans les deux manuscrits ;
- la farrago de Thiboust contient une sizième strophe absente de l'autre témoin.

Une autre chanson, c. 1547, semble avoir été conçue sur le même schéma et elle est présentée comme susceptible d'être chantée sur l'air de celle-ci. Il s'agit de "Escoutez la chanson composee dans Paris / C'est de deux gentilz hommes qui estoient ennemis". Le refrain en est : "Si je l'ay dict, si je le dis jamais, se jamais j'en parlis, se je l'ay dit". Elle évoque le duel de Jarnac et la Chastaigneraie, sous le titre : "Chanson nouvelle du combat faict à la cour, sur le chant Si je l'ay dit". Elle figure dans Chansons nouvelles composees sur les plaisans chans qu'on chante à present, Lyon, sn, 1553, f. A3 r° (voir bibliographie).
Edition de référence
Pièce
Datation détaillée Avant 1544, période de la première attestation manuscrite.
Langue principale oil-français
Gestion de la saisie 2022-11-19 17:49:54 - Claire Sicard
Commentaire sur la saisie
Etat de la saisie validée
Autres titres
  • aucun autre titre.
Autres intervenants
  • Pétrarque (Auteur imité) : Chanson "S'i' 'l dissi mai, ch'i vegna in odio a quella" (Canzoniere, éd. Garnier, 2004, p. 344).
Autres textes repères
  • Incipit, 2e strophe : Si je le dey jamais que ma dame en beaulté
    dans le Vaticane Pal. Lat. 1984
  • Incipit, 2e strophe : Si je l'ay dict jamays, qu'en ce mortel sejour
    dans BnF fr 1667
  • Incipit, 3e strophe : Si je l'ay dict jamays que ma dame en beaulté
    dans BnF fr 1667
  • Incipit, 3e strophe : Si je le dey jamais [que] j'aye l'inimitié
    dans Vaticane Pal. Lat. 1984
  • Incipit, 4e strophe : Si je l'ay dict jamays je veulx pour tous ennuytz
    dans BnF fr 1667
  • Incipit, 4e strophe : Si je le dey jamais, je veulx pour tous ennuictz
    dans Vaticane Pal. Lat. 1984
  • Incipit, 5e strophe : Si je l'ay dict jamays, que par l'ire des dieux
    dans BnF fr 1667
  • Incipit, 5e strophe : Si je le dey jamais, je veulx l'ire des dieux
    dans Vaticane Pal. Lat. 1984
  • Incipit, 6e strophe : Si je l'ay dict jamays que mon oeil esblouy
    dans BnF fr 1667
  • Incipit, Texte : Si je l'ay dict jamais, je veulx l'inimitié
  • Refrain, Texte : Si je l'ay dict
  • Refrain, Texte : Si je l'ay dict / Si je le dey jamais, si jamais je l'ay dict
+ Description
Section : Ensemble
Versification Nombre de vers 25 dans le ms. Vaticane Pal. Lat. 1984
Nombre de vers 24 dans le ms. BnF fr 1667
Type de vers Alexandrins sauf premier vers du refrain : 4 syllabes
nombre de strophes 5 dans le ms. Vaticane Pal. Lat. 1984
nombre de strophes 6 dans le ms. BnF fr 1667
Nombre de vers par strophe 5 3 alexandrins suivis d'un refrain composé d'un vers de 4 syllabes et d'un alexandrin, dans le ms. Vaticane Pal. Lat. 1984.
Nombre de vers par strophe 4 3 alexandrins suivis d'un refrain composé d'un unique vers de 4 syllabes, dans le ms. BnF 1667 (mais il est possible que seul le début du refrain soit noté, l'alexandrin restant implicite).
Schéma de rimes AABBB dans le ms. Vaticane Pal. Lat. 1984
Schéma de rimes AABB dans le ms. BnF fr 1667
Refrain structurel Oui "Si je l'ay dict" (BnF fr 1667) ou "Si je l'ay dict / Si je le dey jamais, si jamais je l'ay dict" (Vaticane, Pal. Lat. 1984) : le refrain reprend le début de la strophe et opère une variation sur son premier hémistiche.
Refrain Localisation début et fin de strophe
Refrain Longueur 4 ou 4+12 Un vers dans le ms. BnF fr 1667 ; 2 dans le ms. Vaticane Pal. Lat. 1984.
Alternance des rimes féminines et masculines Non
Schéma des rimes masculines et féminines MMMMM dans le ms. Vaticane Pal. Lat. 1984
Schéma des rimes masculines et féminines MMMM dans le ms. BnF fr 1667
+ Thésaurus et événements
  • aucun mot clef

Aucun événement
+ Œuvres associées
2 associations
> A rapprocher de : François Bérenger de La Tour d'Albenas | Chanson | Or si j'ay dit, ce dequoy vous plaingnez
Les deux pièces s'inspirent de la même chanson de Pétrarque.
> A rapprocher de : Anonyme | Chanson extraite de M. F. Pétrarque, poète florentin | Si je l'ay dict, que celle là me chasse
Les deux pièces, contemporaines, s'inspirent de la même chanson de Pétrarque.
+ Témoins
2 témoin(s) Tout développer Tout réduire
+ - Manuscrit : Paris,  Bibliothèque nationale de France, Manuscrits,  fr. 01667
+ - Manuscrit : VATICANO (CITTA DEL),  Biblioteca apostolica Vaticana,  Pal. lat. 1984
+ Bibliographie
2 référence(s)
+ Signature
  • Claire Sicard et Pascal Joubaud, 19/11/2022, notice d'après reproduction