Détail d'œuvre

Retour
Œuvre sélectionnée

X Chant royal | Anonyme | Desbender l'arc, ne guerit point la playe

Comment citer cette fiche ?

Claire Sicard et Pascal Joubaud, notice de "Chant royal, Anonyme" dans la base Jonas-IRHT/CNRS (permalink : http://jonas.irht.cnrs.fr/oeuvre/21849). Consultation du 18/07/2024

+ Identification
Titre Chant royal
Commentaire sur le titre
Auteur Anonyme
Commentaire sur l'intervention de l'auteur
Incipit Desbender l'arc, ne guerit point la playe
Niveau d'incipit Refrain
Commentaire sur l'incipit Le refrain traduit un vers de Pétrarque (Canzoniere, s. 90, v. 14). La même formule est utilisée dans plusieurs pièces d'auteurs différents (voir : https://notules16.hypotheses.org/150 ).
Forme vers
Commentaire sur l'œuvre Defaux considère que cette pièce pourrait être de Mellin de Saint-Gelais car le refrain, qui en aurait été donné par François Ier, est d’abord actualisé par Marot, et que Saint-Gelais, pour rivaliser une nouvelle fois avec le Prince des Poètes français, aurait pu écrire sur le même thème et dans le même genre. L'hypothèse est vraisemblable et cohérente avec les jeux poétiques de la cour, mais d'autres poètes, par exemple Chappuys ou Héroët, auraient également pu être concernés par ce type de scénario.
Edition de référence Defaux, 2002.
Pièce
Datation détaillée c. 1534, date de l'édition imprimée princeps.
Langue principale oil-français
Gestion de la saisie 2018-05-15 12:30:06 - Anne-Françoise Leurquin
Commentaire sur la saisie
Etat de la saisie validée
Autres titres
  • Chant Royal d'ung Amant.
Autres intervenants
Autres textes repères
  • Incipit, 2e strophe : Amour prenant ces motz cy pour injure
  • Incipit, 3e strophe : Lors le navré gisant sur la verdure
  • Incipit, 4e strophe : Tes coups de traict sont de mesme nature
  • Incipit, 5e strophe : Et toutesfois bien sçay que l'ouverture
  • Incipit, Envoi : Prince d'Amours, celluy qu'as voulu rendre
  • Incipit, Texte : Ung jour Amour tirant à l'adventure
+ Description
Section : Ensemble
Versification Nombre de vers 60
Type de vers Décasyllabes
nombre de strophes 5 + 1 envoi (5 vers)
Nombre de vers par strophe 11
Schéma de rimes ABABCCDDEDE sans alternance
Refrain structurel Oui Desbender l'arc, ne guerit point la playe
Refrain Localisation fin de strophe
Refrain Longueur 1 vers
Envoi Présence Oui
Envoi strophe spécifique Oui Quintil : DDEDE
+ Thésaurus et événements
  • aucun mot clef

Aucun événement
+ Œuvres associées
2 associations
> A rapprocher de : Clément Marot | Chant royal | Desbender l'arc, ne guerit point la playe
Jeu de cour : même genre, même refrain inspiré de Pétrarque et "baillé" aux poètes de cour par François Ier.
> A rapprocher de : Hugues Salel | Dizain | Ses blonds cheveulx estoient au vent espars
Le refrain du chant royal, inspiré de Pétrarque, se retrouve au dernier vers du dizain de Salel qui adapte librement le sonnet du poète italien.
+ Témoins
1 témoin(s) Tout développer Tout réduire
+ - Imprimé : Hecatomphile. Les fleurs de Poesie Françoyse, Paris, Louis Blaubloom pour Galliot du Pré, 1534
+ Bibliographie
1 référence(s)
+ Signature
  • Claire Sicard et Pascal Joubaud, 07/04/2018, notice d'après reproduction