Détail d'œuvre

Retour
Œuvre sélectionnée

X Rondeau | Anonyme | Plus que à toute heure je sens qu'amours estoit

Comment citer cette fiche ?

Claire Sicard et Pascal Joubaud, notice de "Rondeau, Anonyme" dans la base Jonas-IRHT/CNRS (permalink : http://jonas.irht.cnrs.fr/oeuvre/26996). Consultation du 04/12/2022

+ Identification
Titre Rondeau
Commentaire sur le titre
Auteur Anonyme
Commentaire sur l'intervention de l'auteur
Incipit Plus que à toute heure je sens qu'amours estoit
Niveau d'incipit Texte
Commentaire sur l'incipit
Forme vers
Commentaire sur l'œuvre
Edition de référence Françon, 1938
Pièce 109
Datation détaillée fin 15e-début 16e s
Langue principale oil-français
Gestion de la saisie 2021-12-31 16:13:46 - Pascal Joubaud
Commentaire sur la saisie
Etat de la saisie validée
Autres titres
  • aucun autre titre.
Autres intervenants
  • aucun autre intervenant
Autres textes repères
  • Incipit, Texte : Plus que à toute heure entendz que amour estoit
+ Description
Section : Ensemble
Versification Nombre de vers 13 hors rentrements
Type de vers Décasyllabes
nombre de strophes 3 rondeau double : 5/3/5
Schéma de rimes AABBA AAB[R] AABBA[R]
Refrain structurel Oui rentrement : "Plus que à toute heure"
Alternance des rimes féminines et masculines Oui
Schéma des rimes masculines et féminines MMFFM MMF[R] MMFFM[R]
Enonciation Locuteur femme
+ Thésaurus et événements
  • aucun mot clef

Aucun événement
+ Œuvres associées
1 association
> A pour réponse : Anonyme | Rondeau | Non moings que toy je scay qu'amour peult estre
Dans Lille BM 402
+ Témoins
5 témoin(s) Tout développer Tout réduire
+ - Manuscrit : LILLE,  Bibliothèque municipale,  402 (308)
+ - Manuscrit : LONDON,  Sotheby's,  Vente 2004, n° 63
+ - Manuscrit : MORITZBURG,  Schlossbibliothek,  s.n. (chansonnier Jean de Saxe), deperditus
+ - Manuscrit : Paris,  Bibliothèque nationale de France, Manuscrits,  fr. 19183
+ - Manuscrit : Paris,  Bibliothèque nationale de France, Manuscrits,  nouv. acq. fr. 00477
+ Bibliographie
1 référence(s)
+ Signature
  • Claire Sicard et Pascal Joubaud, 31/12/2021, notice d'après reproduction