Détail d'œuvre

Retour
Œuvre sélectionnée

X Chant poétique auquel Cupido est tourmenté par Vénus | Hugues Salel | Aux champs de dueil, où la forest sacrée

Comment citer cette fiche ?

Claire Sicard et Pascal Joubaud, notice de "Chant poétique auquel Cupido est tourmenté par Vénus, Hugues Salel" dans la base Jonas-IRHT/CNRS (permalink : http://jonas.irht.cnrs.fr/oeuvre/22042). Consultation du 28/02/2024

+ Identification
Titre Chant poétique auquel Cupido est tourmenté par Vénus
Commentaire sur le titre
Auteur Hugues Salel
Commentaire sur l'intervention de l'auteur
Incipit Aux champs de dueil, où la forest sacrée
Niveau d'incipit Texte
Commentaire sur l'incipit
Forme vers
Commentaire sur l'œuvre D'anciennes éditions anthologiques du XVIIIe siècle donnent une version du texte qui laisse supposer qu'a pu exister au moins un autre témoin de l'œuvre, aujourd'hui perdu.
Edition de référence Bergounioux, 1930.
Pièce
Datation détaillée 1534, selon la datation de Kalwies. Première attestation imprimée en 1539
Langue principale oil-français
Gestion de la saisie 2019-03-05 21:53:02 - Claire Sicard
Commentaire sur la saisie
Etat de la saisie validée
Autres titres
  • aucun autre titre.
Autres intervenants
  • Ausone (Auteur imité) : Cupido cruciatur, 6e Idylle
Autres textes repères
  • Incipit, 10e strophe : Eriphile esmouvoit à pitié
  • Incipit, 11e strophe : Encores fut chose plus pitoyable
  • Incipit, 12e strophe : Helas quel dueil faisoit Laodonye
  • Incipit, 13e strophe : D’autre cousté furent Thisbé Dido
  • Incipit, 14e strophe : Mais qui croira que la tresclere Lune
  • Incipit, 15e strophe : Deux ou troys cens oultre les susnommées
  • Incipit, 16e strophe : Pour accomplir le vouloir furieux
  • Incipit, 17e strophe : Certain record du malheur soustenu
  • Incipit, 18e strophe : Ce petit dieu estoit lors ressemblant
  • Incipit, 19e strophe : Puis quant et quant par la tourbe mutine
  • Incipit, 20e strophe : Les bras lyez sur le doz d’une corde
  • Incipit, 21e strophe : Divers proppoz pour ses faulte juger
  • Incipit, 22e strophe : Une fut là, non pas moins despiteuse
  • Incipit, 23e strophe : Ou autrement que tout ainsi qu’il art
  • Incipit, 24e strophe : Pendant cecy pour le troube augmenter
  • Incipit, 25e strophe : O faulx garçon ! O geniture ingrate
  • Incipit, 26e strophe : Estoit ce pas assez que ta sagette
  • Incipit, 27e strophe : Ainsi disoit la dame de beaulté
  • Incipit, 28e strophe : Et non contente apres ces grands oultraiges
  • Incipit, 29e strophe : Tant le bastist que sa chair precieuse
  • Incipit, 2e strophe : Gectants souspirs dessus le verd rivaige
  • Incipit, 30e strophe : La cruaulté la mortelle menace
  • Incipit, 31e strophe : A joinctes mains et les lermes aux yeulx
  • Incipit, 32e strophe : O noble Sere en ce monde produict
  • Incipit, 33e strophe : S’il est pitié loyaulté courtoisie
  • Incipit, 34e strophe : Je laisse les exemples diverz
  • Incipit, 3e strophe : La Narcissus et le bel Adonis
  • Incipit, 4e strophe : Tel changement telle metamorphose
  • Incipit, 5e strophe : Dernierement la blanche Semelé
  • Incipit, 6e strophe : Puys Ceneys Nymphe de Thessalie
  • Incipit, 7e strophe : Procris à mort par Cephalus livrée
  • Incipit, 8e strophe : Hero portoit en sa main le brandon
  • Incipit, 9e strophe : Les piteux vers que Sapho recitoit
+ Description
Section : Ensemble
Versification Nombre de vers 272
Type de vers Décasyllabes
nombre de strophes 34
Nombre de vers par strophe 8
Schéma de rimes ABABBCBC DEDEEFEF etc.
Alternance des rimes féminines et masculines Non
+ Thésaurus et événements
  • aucun mot clef

Aucun événement
+ Œuvres associées
1 association
> A pour satellite : Hugues Salel | Dizain | Dinocrates, subtil architecteur
Le dizain a peut-être été conçu comme liminaire au long poème.
+ Témoins
2 témoin(s) Tout développer Tout réduire
+ - Manuscrit : CHANTILLY,  Bibliothèque du Château (Musée Condé),  0527 (0984)
+ - Imprimé : Hugues Salel, Les Œuvres de Hugues Salel, Paris, Etienne Roffet, 1540 (n.s.)
+ Bibliographie
2 référence(s)
+ Signature
  • Claire Sicard et Pascal Joubaud, 28/05/2018, notice d'après reproduction