Détail de manuscrit

Retour
Manuscrit sélectionné

X

VATICANO (CITTA DEL), Biblioteca apostolica Vaticana, Reg. lat. 1616

Comment citer cette fiche ?

Jean-Baptiste Camps , notice de "VATICANO (CITTA DEL), Biblioteca apostolica Vaticana, Reg. lat. 1616" dans la base Jonas-IRHT/CNRS (permalink : http://jonas.irht.cnrs.fr/manuscrit/66102). Consultation du 01/02/2023

+ Identification
Exemplaire
VATICANO (CITTA DEL), Biblioteca apostolica Vaticana, Reg. lat. 1616
Titre
Commentaire sur le titre
Datation détaillée 1317
Langue principale mixte
Commentaire sur le manuscrit Le colophon : "Explicit expliciat, ludere scriptor eat. Cest romanz fu fet a Seint Brioc lan de grace mil et III cenz et XVII anz".
Etat de la saisie modification à contrôler
Autres titres
  • aucun autre titre.
Autres intervenants
  • aucun autre intervenant
Autres textes repères
  • aucun autre texte repère
+ Description
Section : Folio (1 - 16)
1re entité codicologique, recueil de traités musicaux latins, datant du XIIe siècle et provenant peut- être de l’abbaye de Fleury (Saint-Benoît-sur-Loire)
Support Type support Parchemin
Origine géographique Localisation d'après bibliographie Abbaye de Fleury (Saint-Benoît-sur-Loire) Provenance hypothétique avancée par Huglo, Les Tonaires..., p. 198
Section : Folio (17 - 20)
2e entité codicologique, fragment d’un recueil de textes latins, datant des IXe-XIe siècles, en provenance de l’abbaye de Fleury
Support Type support Parchemin
Origine géographique Localisation par l'écriture écriture caroline rappelant les réalisations de la région de la Loire
Localisation d'après bibliographie Abbaye de Fleury (Saint-Benoît-sur-Loire) F. M. Carey, « The Vatican Fragment of Phaedrus »..., p. 97; fol. 20v, ex-libris de l’abbaye de Fleury, « Hic est liber sancti Benedicti Floriacensis, quem siquis furatus fuerit, vel aliquod ingenio tulerit, anathema sit »
Section : Folio (21 - 124)
3e entité, recueil de chansons de geste françaises, copiées à Saint-Brieuc en 1317
Support Type support Parchemin Le parchemin utilisé paraît de qualité médiocre et présente de nombreux défauts : réparation par couture du parchemin aux fol. 23, 26, 91, 92, 95, 99…, où le texte évite le trou. Présence de trous postérieurs à la copie (par ex., fol. 124). Utilisation de parties non conventionnelles de la peau (fol. 93, 106, 107) ? Le fol. 55 a été découpé dans la longueur.
Hauteur page (en mm) 192
Largeur page (en mm) 124
Foliotation ancienne Oui traces d'une foliotation ancienne? fol. 24, numéro «lxii». Trace d'une autre foliotation (arabe) plus récente: fol. 122, «24».
Foliotation ancienne type Romain
Composition projet Nombre de feuillets 104 en l'état actuel, mais 8 fol. ont été perdus sur les cahiers subsistants et les deux cahiers perdus devaient en contenir 18 (soit 130 en tout).
Nombre de cahiers 10 10 cahiers à l'ordre perturbé en l'état actuel du manuscrit, mais l'Otinel et le Fierabras ont chacun perdu un cahier.
Type de cahiers Senions composé de sénions, avec des exceptions
Formule des cahiers VI^32 + V^42 + 3 VI^78 + VII^92 + (VI-2)^102 + (VI-6)^108 + VI^120 + II^124 Les quatre premiers cahiers ont les signatures C, D, E, F, le sixième la signature I, le huitième la signature A. Les signatures alpha-numériques figurent à l’encre rouge, au coin inférieur droit ; souvent coupées à la reliure et en partie effacées, elles ne sont visibles que dans les cahiers A, C, D, E, F, I, ainsi que dans un cahier où, placées horizontalement au centre de la marge de queue, elles ont toutes été coupées à mi-hauteur, et où la lettre n’est pas visible (G ou H). Les cahiers d'Otinel n'ont pas de signature visible. Réclames à la fin des 3e à 5e cahiers (qui correspondent à la seconde main du Fierabras). Les seuls cahiers qui ne devaient pas être à l’origine des sénions correspondent à la dernière partie de la copie d’une main donnée: le cahier D est le dernier cahier copié par la première main de Fierabras, tout comme le cahier I est le dernier cahier copié par sa seconde main. Le cahier manquant d’Otinel tout comme le dernier cahier du manuscrit contiennent (ou devaient contenir) respectivement la fin de la copie de la première et de la seconde main d’Otinel.
Formule des cahiers VI^xii + III^xviii + VI^xxx + II^xxxiv + 3 VI^lxx + V^lxxx + 3 VI^cxvi + VII^cxxx composition originelle restituée
Préparation de la page Nombre de colonnes 1
Nombre de lignes écrites 33
Première ligne écrite Non
Justification hauteur (en mm) 161
Justification largeur (en mm) 96
Unité de Réglure (en mm) 5 +|- 0,5
Réglure Oui très effacée, mais encore à peu près visible passim, notamment aux fol. 111v-112.
Procédé de réglure Mine de plomb (à vérifier)
Piqûre Oui trois points, en tête et en queue (marge extérieure), visible par endroits.
Piqûre localisation En tête
Piqûre localisation En queue
Piqûre points jalons Oui en marge de gouttière
Marge de tête (en mm) 13 + | - 3,5
Marge de queue (en mm) 16 + | - 6
Marge de couture (en mm) 9 + | - 1
Marge de gouttière (en mm) 20
Schéma réglure lignes horizontales 3-1
Schéma réglure lignes verticales 0/1-1/J
Mise en texte Structuration niveau 1 type initiale de couleur peinte en bleu, rouge et or, au début du texte d'Otinel
Miniature niveau 1 taille en UR 5
Structuration niveau 2 type initiale filigranée alternativement rouges (à filigranage bleu) et bleues (à filigranage rouge), au début de chaque laisse, et, en une occasion fol. 33v (Fierabras), peut-être pour marquer les subdivisions de la laisse, à moins qu’elles ne matérialisent des distinctions de laisse existant dans la tradition mais absentes de ce manuscrit.
Structuration niveau 2 taille en UR 2
Ponctuation Présence Oui présente mais peu variée
Ponctuation Forme point; punctus elevatus.
Ponctuation Emploi point d'usage surtout graphique (abréviations, nombres); 20 occurrences du point comme vrai signe de ponctuation (énumérations, discours direct, …). Une occurrence du punctus elevatus après une interjection. À partir de la copie d'Otinel.
Abréviations assez abrégé (densité abréviative: 0.2) données à partir des deux mains de la copie d'Otinel. Par signes conventionnels: tilde droit (m, n, an); tilde ondulé (er, ier, re); tilde ? (ur, or); tilde 9 (us, os, uis); p barré (par, per, por); pro; 9 tironien (com, con); signe tironien barré (et). Par lettres suscrites (a, e, i, o, pour ra, ua…). Par suspension: e tilde (est), d tilde (denier), arg tilde (argent), nom des personnages, peuples, .S. tilde (saint, sainte). Par contraction, avec tilde comme marqueur abréviatif: bn (bien), chr (chevalier), mlt (mout), nre (nostre), oi (omni), st (sont), vre (vostre).
Segmentation de l'énoncé différente de l'usage moderne dans env. 7,8% des cas, dont agglutination pour élision (4,7%), autres agglutinations (2,2%), et déglutination (0,9%). À partir de la copie d'Otinel.
Lettres d attente oui
Initiales ou finales détachées Oui initiales détachées
Ecriture Nombre de mains 4 Vraisemblablement quatre mains : Otinel, 1re main, fol. 93v-102 v ; 2e main, fol. 93r (?), 109r-124v. Fierabras, 1re main, fol. 103r-108v et 21r-42v ; 2e main, fol. 43r-92v.
Type d'écriture textualis libraria (textus rotundus) écritures gothiques vernaculaires et livresques, tendant vers la textualis libraria (textus rotundus), peu formelles et montrant une certaine rotondité, et elles se rapprochent des écritures universitaires parisiennes (notamment celle de la seconde main du Fierabras, qui emploie le a rond, commun dans la Littera Parisiensis)
Paratexte Présence d'un colophon Oui fol. 108v, «Explicit expliceat ludere scriptor eat. / Cest romanz fu fet a seint brioc l’an de grace . mil et iii.cenz. et .xvii anz»
Origine géographique Localisation par la langue scripta de l'Est (Lorraine?), avec traits de l'Ouest/Sud-Ouest
Localisation par l'iconographie Le filigranage évoque les réalisations continentales, et notamment les réalisations parisiennes, du milieu universitaire. Voir notamment le motif Hp, cf. S. Scott-Fleming.
Localisation par le colophon Saint-Brieuc
+ Histoire du (des) volume(s)
+ - VATICANO (CITTA DEL), Biblioteca apostolica Vaticana, Reg. lat. 1616

+ Manuscrits et imprimés associés
aucune association
+ Contenu
4 œuvre(s) :
Tout développer Tout réduire
triée(s) par feuillets
+ - Anonyme | Fierabras | Incipit référence de l'œuvre : Seignour, or faites pais, s'il vous plaist escoutez / Canchon fiere et orible, jamais meilleur n'orez
Folio 21 - 92
+ - Anonyme | Otinel | Incipit référence de l'œuvre : Qui veust oir chançon de biau semblant / Si face paiz, si se traie en avant / S'orra la flor de la geste vaillant
Folio 93r - 102v
+ - Anonyme | Fierabras | Incipit référence de l'œuvre : Seignour, or faites pais, s'il vous plaist escoutez / Canchon fiere et orible, jamais meilleur n'orez
Folio 103r - 108r
+ - Anonyme | Otinel | Incipit référence de l'œuvre : Qui veust oir chançon de biau semblant / Si face paiz, si se traie en avant / S'orra la flor de la geste vaillant
Folio 109r - 124
+ Bibliographie
17 référence(s)
+ Signature
  • Section romane, 07/01/2013, documentation section romane
  • Jean-Baptiste Camps , 27/03/2019, notice d'après original