Détail d'œuvre

Retour
Œuvre sélectionnée

X Rondeau en oraison à Notre Dame | Anonyme | Je te salue, glorieuse pucelle / En qui mon Dieu, de qui te diz ancelle

Comment citer cette fiche ?

Claire Sicard et Pascal Joubaud, notice de "Rondeau en oraison à Notre Dame, Anonyme" dans la base Jonas-IRHT/CNRS (permalink : http://jonas.irht.cnrs.fr/oeuvre/24773). Consultation du 17/04/2024

+ Identification
Titre Rondeau en oraison à Notre Dame
Commentaire sur le titre
Auteur Anonyme
Commentaire sur l'intervention de l'auteur
Incipit Je te salue, glorieuse pucelle / En qui mon Dieu, de qui te diz ancelle
Niveau d'incipit Texte
Commentaire sur l'incipit
Forme vers
Commentaire sur l'œuvre Dans le ms. Oxford, Douce 364, on trouve une pièce qui commencerait "Je te salue, gracieuse pucelle". Il ne nous a pas été possible pour l'instant de vérifier s'il s'agit du même texte (avec variante réelle ou non) ou d'une pièce distincte malgré cette proximité d'incipit.
Edition de référence
Pièce
Datation détaillée 2e moitié du 15e s.
Langue principale oil-français
Gestion de la saisie 2022-12-01 10:12:40 - Claire Sicard
Commentaire sur la saisie
Etat de la saisie validée
Autres titres
  • aucun autre titre.
Autres intervenants
  • aucun autre intervenant
Autres textes repères
  • aucun autre texte repère
+ Description
Section : Ensemble
Versification Nombre de vers 13 hors rentrement
Type de vers Décasyllabes
nombre de strophes 3 rondeau double : 5/3/5
Schéma de rimes AABBA AAB[R] AABBA[R]
Refrain structurel Oui rentrement : “Je te salue“
Alternance des rimes féminines et masculines Oui
Schéma des rimes masculines et féminines FFMMF FFM[F] FFMMF[F]
Répertoire Sonet-Sinclair 873
+ Thésaurus et événements
  • Littérature religieuse
  • Prières non liturgiques
  • Prières à Notre Dame

Aucun événement
+ Œuvres associées
1 association
> A rapprocher de : Mellin de Saint-Gelais | Oraison à la Vierge Marie | Je te salue, o heureuse pucelle
Il est possible que l'oraison de Mellin de Saint-Gelais se souvienne de celle, anonyme, de la seconde moitié du XVe siècle. La forme du cinquain qu'il adopte fait par ailleurs écho à celle du rondeau double antérieur.
+ Témoins
1 témoin(s) Tout développer Tout réduire
+ - Manuscrit : Paris,  Bibliothèque nationale de France, Manuscrits,  fr. 01642
+ Bibliographie
+ Signature
  • Claire Sicard et Pascal Joubaud, 01/12/2022, notice d'après reproduction