Détail d'œuvre

Retour
Œuvre sélectionnée

X Ballade | Anonyme | J'ay trop foullé sans le moulin

Comment citer cette fiche ?

Claire Sicard et Pascal Joubaud, notice de "Ballade, Anonyme" dans la base Jonas-IRHT/CNRS (permalink : http://jonas.irht.cnrs.fr/oeuvre/16072). Consultation du 24/06/2024

+ Identification
Titre Ballade
Commentaire sur le titre
Auteur Anonyme
Commentaire sur l'intervention de l'auteur
Incipit J'ay trop foullé sans le moulin
Niveau d'incipit Refrain
Commentaire sur l'incipit
Forme vers
Commentaire sur l'œuvre 3 huitains + 1 envoi de 4 vers. Dans le ms. Soissons 202, les syllabes placées à la rime sont isolées du reste des vers. Elles ne sont notées qu'une seule fois par strophe et sont reliées aux vers qu'elles achèvent par un trait (opérant ainsi une sorte de factorisation des rimes), de sorte que l'on ne voit, isolé du corps du poème, que trois rimes par huitain (et deux pour l'envoi).
Edition de référence
Pièce
Datation détaillée Avant 1537, date de la première attestation manuscrite.
Langue principale oil-français
Gestion de la saisie 2017-05-04 11:05:46 - Anne-Françoise Leurquin
Commentaire sur la saisie
Etat de la saisie validée
Autres titres
  • aucun autre titre.
Autres intervenants
  • aucun autre intervenant
Autres textes repères
  • Incipit, Texte : Vous qui coulez ouvrez en laine, / ne aller a point trop a la houssaye...
  • Incipit, Texte : Vous qui voulez ouvrez en laine
    dans Soissons 202.
+ Description
Section : Ensemble
Versification Nombre de vers 28
Type de vers Octosyllabes
nombre de strophes 3 + 1 envoi (4 vers)
Nombre de vers par strophe 8
Schéma de rimes ABABBCBC ABABBCBC ABABBCBC BBCC
Refrain structurel Oui
Envoi Présence Oui
Envoi strophe spécifique Oui 4 vers
+ Thésaurus et événements
  • aucun mot clef

Aucun événement
+ Œuvres associées
+ Témoins
1 témoin(s) Tout développer Tout réduire
+ - Manuscrit : SOISSONS,  Bibliothèque municipale,  0202 (189 B)
+ Bibliographie
+ Signature
  • Cécile Bruneau, 22/05/2014, documentation section romane
  • Claire Sicard et Pascal Joubaud, 02/05/2017, notice d'après reproduction