Détail d'œuvre

Retour
Œuvre sélectionnée

X Phédon | Jean de Luxembourg | Dy moy, Phaedon, si tu estoys present le jour que Socrates beut le venin en la prison, ou si tu en as ouy parler a quelque aultre qui en sceust la verité aucunnement...

Comment citer cette fiche ?

Section romane, notice de "Phédon, Jean de Luxembourg" dans la base Jonas-IRHT/CNRS (permalink : http://jonas.irht.cnrs.fr/oeuvre/11858). Consultation du 03/03/2024

+ Identification
Titre Phédon
Commentaire sur le titre
Auteur Jean de Luxembourg
Commentaire sur l'intervention de l'auteur Traducteur
Incipit Dy moy, Phaedon, si tu estoys present le jour que Socrates beut le venin en la prison, ou si tu en as ouy parler a quelque aultre qui en sceust la verité aucunnement...
Niveau d'incipit Texte
Commentaire sur l'incipit
Forme prose
Commentaire sur l'œuvre
Edition de référence
Pièce
Datation détaillée 16e s.
Langue principale oil-français
Gestion de la saisie 2015-10-30 16:25:01 - Marie-Laure Savoye
Commentaire sur la saisie
Etat de la saisie validée
Autres titres
  • Le Dialogue de Platon nommé Phaedon de l'immortalité de l'ame, et recitée du grand philosophe Socrates, avec les belles et diverses opinions et disputes qui furent traictees par luy et ses anciens amys....
Autres intervenants
Autres textes repères
  • Incipit, Argument : En ce present Dialogue de Platon nommé Phaedon de l'immortalité de l'ame, est recitée la mort du grand philosophe Socrates, avec les belles et diverses opinions et disputes qui furent traictéees par luy et ses anciens amys...
  • Incipit, Dédicace : A Monseigneur le connestable Anne de Monmorency. Jehan de Luxembourg Salut. Monseigneur, en lisant les livres des Saiges anciens, j'ay trouvé qu'il n'y avoit que deux certains moyens qu'il nous falloyt suyvre pour acquerir immortalité en ce monde, et perpetuer nostre nom, si d'aventure nous voulons laisser estime a la posterité, d'avoir esté heureusement en ceste terre et y avoir passé tout le temps de nostre vie avecques grande felicité...
  • Explicit, Texte : ... Telle fut la fin de nostre amy Echecrates qui estoit selon nostre jugement le plus parfaict homme de bien, le plus juste et le plus saige que nous ayons jamais congnu.
+ Description
Aucune description
+ Thésaurus et événements
  • aucun mot clef

Aucun événement
+ Œuvres associées
+ Témoins
2 témoin(s) Tout développer Tout réduire
+ - Manuscrit : CHANTILLY,  Bibliothèque du Château (Musée Condé),  1478 (1945)
+ - Manuscrit : Paris,  Bibliothèque nationale de France, Manuscrits,  fr. 01081
+ Bibliographie
+ Signature
  • Section romane, 07/01/2013, documentation section romane