Détail de manuscrit

Retour
Manuscrit sélectionné

X

OXFORD, Bodleian Library, Douce 121

Comment citer cette fiche ?

Section romane, notice de "OXFORD, Bodleian Library, Douce 121" dans la base Jonas-IRHT/CNRS (permalink : http://jonas.irht.cnrs.fr/manuscrit/40249). Consultation du 01/02/2023

+ Identification
Exemplaire
OXFORD, Bodleian Library, Douce 121
Titre Renaut de Montauban
Commentaire sur le titre Renaut de Montauban, ms D
Datation détaillée Milieu 13e (Thomas 1962 I, p. 56, qui récapitule les avis des savants, pense à la moitié du siècle, "en admettant qu'il puisse être plus ancien de quelques décades").
Langue principale oil-français
Commentaire sur le manuscrit
Etat de la saisie validée
Autres titres
  • aucun autre titre.
Autres intervenants
  • aucun autre intervenant
Autres textes repères
  • Incipit, Texte : [...] esee / [...] pavee / [...] trueve [...] petite fu l'entree
    = v. 705 éd. Thomas 1989 (le ms. est incomplet au début)
  • Explicit, Texte : quil receive nos armes p(ar) la soe bonté
+ Description
Section : Ensemble
Support Type support Parchemin parchemin brunâtre de qualité moyenne : trous, lisières, coutures, taches vitreuses, qui a beaucoup souffert (surtout dans la partie finale, il y a de trous de vers)
Hauteur page (en mm) 224 mesuré f. 29r; folios souvent rognés, surtout la partie sup., où la rognure a parfois atteint l'écriture (cf. 62v, 90r etc)
Largeur page (en mm) 145 mesuré f. 29r
Composition projet Nombre de feuillets 157 3 gardes en papier (la première, rouge, est un feuillet double dont le premier est collé au plat) + 157 + 3 gardes en papier (la dernière, rouge, est double et le deuxième feuillet est collé au plat); entre 2 et 3 de gardes antérieures sont insérés des feuillets de Matthes avec des observations (inutiles, cf. Thomas 1962 I, p. 54). Numérotation moderne au crayon au coin sup. du recto; on a numeroté deux fois 24, mais ensuite on a corrigé; par suite d'une autre erreur 52 figure trois fois (52a, 52b, 52c), donc il y a deux numéros en moins: en fait le dernier feuillet est num 155 (156-158 est la num. des 3 gardes finales).
Nombre de cahiers 20
Type de cahiers Quaternions Règle de Gregory respectée avec quelques exceptions (ex. cahiers 5, 7), mais il est souvent difficile de trancher; les cahiers s'ouvrent côté chair. Réclames (8v, 16v, 24v; à 48v et 54v la main semble différente), souvent rognées. Signatures: à 41r, début du cahier 6, au bas de page, on lit iiiiii
Formule des cahiers I-XIII (8); XIV (8-2); XV-XIX (8); XX (8-1). le bifolio central des cahiers 5 et 6 (36-37 et 44-45) est composé de deux feuillets simples collés: 36 a le talon, 44-45 ont les talons; le cahier 14 (ff. 103-108) a perdu le feuillet extérieur. Le dernier (ff. 149-155) est de 7 feuillets, puisque le septième, blanc, a été enlevé (il en subsiste le talon).
Préparation de la page Nombre de colonnes 1
Colonnette Oui deux colonnettes (4 + 4 mm) ouvrent et deux closent (4+4) la colonne. La première colonnette abrite l'initiale du vers, les deux ensemble celle de laisse; au milieu des colonnettes finales se trouve à chaque ligne le point virgule renversé 'de justification'.
Nombre de lignes écrites 42
Première ligne écrite Oui parfois non, cf. f. 59r
Justification hauteur (en mm) 190 f. mesuré: 75v
Justification largeur (en mm) 91 4+4 +75+(4+4)
Unité de Réglure (en mm) 4
Largeur de colonne (en mm) 75
Réglure Oui souvent effacée. La réglure horizontale est à noter puisque les 3 premières et dernières lignes, mais aussi trois lignes au milieu (19, 20, 21) sont tracées sur toute la longueur de la page
Procédé de réglure Mine de plomb à l'encre selon Thomas 1962 I, p. 50
Piqûre Oui on perçoit rarement les supérieures (c. 55, 63)
Marge de tête (en mm) 9
Marge de queue (en mm) 25
Marge de couture (en mm) 26
Marge de gouttière (en mm) 28
Mise en texte Structuration niveau 2 type initiale filigranée initiales de laisse rouges et bleues (bleu delavé) filigranées à la couleur opposée
Structuration niveau 2 taille en UR 2 initiales de laisse de 2 ur (sans compter les hampes). De hiérarchie supérieure le S- de 5 ur au f. 53v., bleu avec filigranes rouges. Les rares initiales de 3 ur ont été signalées par Thomas 1962 I, p. 52: f. 18r, 44r, 46v, 50v, 57v, 59v, 85v, 124v, mais il est douteux qu'elles aient une signification particulière
Ponctuation Présence Non le scribe utilise les points pour nombres et noms propres
Abréviations oui nombreuses, mais toutes courantes (à signaler celles par contraction avec une petite i, e, a).
Lettres d attente oui
Ecriture Nombre de mains 1 corrections du scribe (c. 17r, 17v, 19r, 26r, 49v, 71v etc); plusieurs notations marginales de main ancienne (es. 17r, 59r etc.); précisions dans Thomas 1962 I, p. 54-55
Type d'écriture gotichetta petite et assez regulière, assez contrastée, avec parfois des fioritures chancelleresques à la première ligne. Commentaire: spécimen à la planche IV de Thomas 1962 III
Illustration Projet Présence illustration Non
Origine géographique Localisation par l'écriture France
Localisation par la langue France Thomas 1989, p. 71-74 se borne à relever quelques graphies courantes ou bizarres
+ Histoire du (des) volume(s)
+ - OXFORD, Bodleian Library, Douce 121

+ Manuscrits et imprimés associés
aucune association
+ Contenu
2 œuvre(s) :
Tout développer Tout réduire
triée(s) par feuillets
+ - Anonyme | Renaut de Montauban | Incipit référence de l'œuvre : Seigneurs, oies chanson de grant nobilité / Toute est de voire estoire sens point de fausseté
+ - Anonyme | Beuve d'Aigremont | Incipit référence de l'œuvre : Seignour, oies canchon de grant nobilité / Haute est de vielle estore, faite sans fausseté
Folio 0 - 0
+ Bibliographie
10 référence(s)
+ Signature
  • Section romane, 07/01/2013, documentation section romane